La procédure judiciaire relative à l’assassinat du président Jovenel Moïse est l’occasion d’une nouvelle passe d’armes entre partisans et opposants au président défunt.

Des partisans de l’ex président s’étaient massés devant le tribunal de Première instance pour exprimer leur support à l’ex Première Dame.
Les opposants et les partisans se sont manifestés lors de l’audition hier de l’ex Première Dame, Mme Martine Moïse.

Les uns proclamaient l’ex Première Dame comme présidente de la république les autres réclamaient son incarcération.
Les opposants n’avaient pas pris le risque de s’inviter au Palais de Justice hier. Les rares intrus ont subi les courroux des jovelistes.

Les opposants à Jovenel sont les opposants à Martine. M. Rony Timothée, opposant farouche à Jovenel Moïse, réclame l’arrestation de Madame Moïse l’accusant d’être responsable du crime odieux.


Cependant pour les partisans de Madame Moïse le choix est évident.
En l’absence du père il faut céder le fauteuil présidentiel à la mère.
L’audition de Madame Moïse par le juge Gary Orelien constitue donc le début d’une saga pilitico judiciaire déterminante pour les prochaines élections.

LLM / radio Métropole Haïti

Leave a Comment