Dix jours de fête prévus à la frontière haïtiano-dominicaines a hauteur de Pedernales et Anse à Pitre .

Ce samedi 13 mars 2021 une délégation haïtienne formée de Harry Bruno(Maire d’Anse à Pitre),Frantz Magellan Pierre Louis (secrétaire général de la délégation départementale du Sud-est),Thervil Roosevelito (vice délégué de Belle-Anse),Wilner Sica (responsable du tourisme),

Mme Guirlène (ex Mairesse des anses a pitre), Ernst Pierre, Williams Cadet, Wagens Jean Louis et Frantzon Raphaël a été en République Dominicaine pour rencontrer une délégation dominicaine composé de Andrés Emilio Jimenez Sánchez(Maire de pedernales), Altagracia Brea(Gouverneur de pedernales),
Dr Jacqueline Boin (presidente de la fondation sciences et arts), Katia Mercedes de José
(Cluster ecoturistico
Presidente ) et
DrJose serulle Ramia
(President et fondateur sciences et art, et coordonnateur general de la foire ecotouristique et de production) ainsi que les représentants des forces armées dominicaine à Pedernales.

Les deux délégations se sont rencontrées à Pédernales au Villas Don Fey & Andres afin de discuter de la planification de la 8e foire écotouristique binationale qui se tiendra aux Anses à pitre du 2 au 12 Décembre 2021.

La foire Ecotouristique est organisée par trois entités : « centre pont(culture) », « Fondtha (fondation pour le développement du tourisme en Haïti) » et « sciences et art (scientifique) » de concert avec les deux populations voisines (les habitants des Anses à pitre et Pédernales); ainsi qu’avec le support des autorités dominicaines dans l’objectif de permettre aux deux peuples de partager leur culture, leurs coutumes, leur art… Et de faire une sensibilisation pour la protection de l’environnement. Les deux peuples vont se réunir pendant dix jours pour manger, boire, danser et célébrer ensemble. Dans la dernière Edition de 2010, les Anses à pitre agissaient en appui, mais pour la première fois, à la 8e édition nous serons les hôtes. Et les bureaux déparmentaux ainsi que l’Etat central sont obligés d’embrasser la cause pour relever le défi.

La dernière édition de cet évènement a eu lieu en 2010 à Pédernales. Cette activité offre aussi au gouvernement central l’occasion de créer des infrastructures avec le support des autorités dominicaines.
Un nouveau marché touristiqe est déjà en construction aux Anses à pitre.

Selon l’Ambassadeur dominicain qui coordonnait la rencontre, la préparation matérielle pour la réalisation de la foire doit être faite pendant au moins trois mois avec le support économique des autorités haïtiennes, dominicaines et du secteur privé. Il cite : « la collaboration des haïtiens dans la dernière foire était excellente et la participation des Anses a pitre est encore plus importante que celle de la république dominicaine. Il est impératif que les autorités haïtiennes assument cette activité avec beaucoup de force en impliquant surtout les responsables du sud-est d’Haïti. »

La délégation dominicaine a insisté que la foire binationale ne soit pas simplement une foire régionale et invite tous les ministères à prendre part à cet évènement.

Le maire de Pédernales intervient en ces mots : « je vais travailler de concert avec le maire des Anses à pitre, ainsi que le comité organisateur de la foire. Nous allons essayer d’impliquer tous nos ministères afin de présenter tout ce que nous avons comme culture de la même façon qu’Haïti avait donné une participation culturelle extraordinaire en 2010. Nous allons faire pareil. Je suis certain que la prochaine fête binationale, avec la participation des autorités présentes dans cette salle, sera une réussite. »

Le gouverneur de Pedernales quant à lui a déclaré qu’il espère que les responsables des deux pays vont travailler ensemble pour la réalisation de cette foire écotouristique.

Puis, le représentant du tourisme du sud-est d’Haïti, Wilner Sica, promet d’évaluer les travaux qui ont déjà commencé dans la région pour accueillir la foire et ensuite travailler sur d’autres choses. Il mentionne : « Il ne peut y avoir de développement durable sans écotourisme, sans infrastructure. De ce fait, nous allons travailler avec les pouvoirs locaux pour la réalisation d’une plus belle foire cette année ».

Ensuite le secrétaire général de la délégation du sud-est Mr Frantz Magellan Pierre Louis, représentant du délégué départemental, dans son intervention, a profité, pour saluer spécialement toutes les femmes dominicaines présentes dans la cérémonie et sur tout le territoire dominicain au nom des femmes haïtiennes. Il a fait savoir que le délégué « Jude Pierre Michel Lafontant » avait pris la responsabilité d’inviter tous les directeurs départementaux à la rencontre.

Le SG affirme que La chambre du commerce du sud-est aura la responsabilité de coordonner avec celle de Pédernales et de faire une liaison entre le secteur privé et public afin de leur faciliter et leur imposer la participation dans l’évènement qui se tiendra du 2 au 10 Décembre 2021. Il confirme que pour le délégué et le département du sud-est, «la foire est une opportunité pour l’avancement des deux voisins. »

Il poursuit qu’en dehors des retombées politiques, économiques, et culturelles, il y a aussi l’aspect social : « nous sommes deux peuples condamnés à vivre ensemble, il faut qu’on apprenne à cohabiter et qu’on continue de travailler pour assurer l’alliance haïtiano-dominicaine. Peu importe ce qui s’est passé de bien ou de mal dans le passé, cette foire assurera le développement durable, et elle est une opportunité pour créer cette possibilité. »

Au cour de la planification, le maire des anses à pitre, Mr Harry Bruno, a profité pour s’adresser directement aux représentants des forces de police dominicaines, de la douane, de la l’immigration et des forces armées dominicaines présentes. Il leur rappelle que leurs supérieurs ne les ont pas fait un cadeau en les envoyant travailler dans la zone limitrophe, mais, que cette affectation est dû grâce à leur compétence. Donc, ils doivent se montrer à la hauteur de la tâche. Leur mission n’est pas de brutaliser les haïtiens sur la frontière mais plutôt de gérer l’harmonie entre les deux populations destinées à coexister.

Ce qui a été le plus remarquant, c’est que dans le monde il y a peut-être des guerres entre d’autres nations, mais entre Haïti et la république dominicaine, ce Week-end, nous étions en train de planifier pour l’union.

Les autorités dominicaines se disent prêtes à collaborer avec leur voisin du sud-est et à s’investir pour la réalisation de la 8e foire écotouristique binationale. Les représentants des deux commissions croient fermement que cette foire permettra lancerr un grand message au monde entier, et sera un bon début pour mettre fin aux préjugés qui existe entre les deux peuples.

RED: Wagens Jean Louis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *