La Présidence pose ses conditions pour un accord

M. Guychard Doré, l’un des conseillers du chef de l’état, affirme que le gouvernement d’union nationale devra être dirigé par un Premier Ministre d’ouverture.

 Il faut que le Premier Ministre puisse travailler avec le chef de l’état afin d’éviter une situation de conflit permanent, dit-il rejettant la proposition d’un Premier Ministre issu de l’opposition et de la société civile.

Nous n’avons pas besoin de l’affrontement mais de la coopération au sein de l’exécutif, a martelé M. Doré assurant qu’il ne cherche nullement à torpillé les négociations entre les acteurs politiques et la Présidence.

Par ailleurs M. Doré prévient qu’une réduction du mandat du chef de l’état n’est pas envisagé. Il faut respecter les prescrits constitutionnels, dit-il faisant valoir que le chef de l’état s’évertuera à réaliser des réformes avant la fin de son mandat.

Le président n’est pas attaché à son mandat mais à des réformes, et il faut du temps pour les réaliser, a insisté M. Doré.

Réagissant à cette proposition de réduction d’une année du mandat, M. Doré juge qu’elle provoquerait une instabilité néfaste aux réformes.

LLM / radio Métropole Haïti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *