Les Parquetiers en grève exigent une hausse de salaire

Les parquetiers ont lancé ce lundi 23 novembre 2020 une semaine de grève en vue de réclamer une hausse de salaire et des avantages sociaux.

Le président du Réseau National des Magistrats Haïtiens (Renamah ), M. Ikenson Edumé, dénonce le refus du ministère de la justice d’appliquer la loi de novembre 2007 prévoyant les mêmes salaires et avantages pour tous les magistrats assis et debout.

Outre leur salaires, qui avait été ajustés, les juges disposent d’une carte débit et des frais de carburant.

Il s’agit d’une injustice criante, dit-il faisant état des promesses non tenues du Premier Ministre et des ministres de la justice. Il rappelle que les autorités avaient promis d’ajuster les salaires dans le budget 2020-2021.

Contrairement aux magistrats assis qui sont sous la tutelle du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), les parquetiers relèvent du ministère de la justice.

La grève d’une semaine vise à attirer l’attention des autorités sur les conditions de fonctionnement des magistrats debout, explique M. Edumé. Les associations n’ont pour le moment pas eu de contact avec les autorités gouvernementales.

Nous croyons qu’ils sont de bonne foi, a laissé entendre le juge Edumé refusant de faire état de la prochaine étape de leur stratégie. Il déplore que les justiciables soient les principales victimes des dysfonctionnements de l’appareil judiciaire.

LLM / radio Métropole Haïti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *