L’opposition crée une commission pour gérer la transition

Plusieurs branches de l’opposition haïtienne et une frange de la société civile ont paraphé samedi un protocole d’accord pour la gestion de la transition.

Le document prévoit la mise en place d’une commission de 15 membres qui aura à designer le prochain président, le premier ministre et les membres du gouvernement.

Une structure de contrôle sera également mise en place selon les explications de Danio Siriac de l’OPL , qui intervenait ce lundi, sur les ondes de Métropole.

Organiser la conférence nationale, rétablir l’autorité de l’état, reformer la constitution et réaliser les élections, ce sont les principales missions de la transition précise le représentant de l’OPL au sein de la direction politique de l’opposition démocratique.

L’opposition prévoit le départ du président Jovenel Moise ce 07 février par tous les moyens.

Danio Siriack affirme son optimisme et est assure du remplacement du chef de l’état dans le temps.

Le coordonnateur de communication de l’organisation du Peuple en Lutte, OPL, rappelle que le chef de l’état n’a pas d’autres choix que de démissionner face à  l’ampleur de la mobilisation lancée par l’opposition.

Quant au président Jovenel Moïse, il affirme qu’il ira jusqu’au bout de son mandat, qui prend fin le 7 février 2022.

EJ/ Radio Métropole

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *