Moïse appuie la lutte contre la corruption

Le chef de l’état haïtien, Jovenel Moïse, a réitéré hier son engagement à intensifier la lutte contre la corruption. Au cours du dernier trimestre de 2019, le président Moïse avait lancé une croisade contre notamment des élites économiques qui s’évertuent à détourner les fonds publics.

Il entend poursuivre son action et dénonce entre autres la contrebande et la fraude fiscale.

Le président haïtien fait remarquer qu’il avait obtenu une assistance de 18 millions de dollars de l’OEA en vue de renforcer les institutions chargées de la lutte contre la corruption. Présent lors d’une journée de sensibilisation de l’ULCC, le vendredi 16 janvier 2020, le président Moïse a promis d’oeuvrer à l’intensification des divers aspects de la lutte.

Il insiste sur la nécessité pour de mieux collecter les recettes et de mieux controler les dépenses de l’état. Et apporte son appui à l’action du nouveau directeur général de l’ULCC déterminé à faire respecter la loi en ce qui a trait à la déclaration de patrimoine. Le fonctionnaire est un serviteur de l’état il ne cherche pas à s’enrichir, a martelé le président Moise.

La journée de sensibilisation sur l’action de l’ULCC conduira dans les prochains jours à la suppression des virements bancaires pour les fonctionnaires. M. Gassant soutient que 30% des chèques seraient détournés vers des individus ne fournissant aucun service à la collectivité.

LLM / radio Métropole Haïti

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *